Comment structurer les contenus d'un site web ?

Le SEO ne doit pas se contenter de tartiner une couche de technique sur un contenu mal pensé. C’est toute la conception du site qu’il faut orienter pour concevoir une expérience de recherche qui attire et convertit les visiteurs.

L’architecture de site,
pour dépasser l’optimisation SEO

Parmi optimiser le SEO d’un site web, le plus simple est de s’attaquer à l’optimisation des individuelle pages. C’est la technique la moins couteuse car elle consiste à changer quelques modèles de page, un peu de rédaction, sans jamais toucher les fondations et la structure. D’ailleurs, la majorité des prestations SEO proposées sur le marché sont limitées à l’optimisation des pages.

Obtenez un meilleur SEO avec une arborescence de site optimisée

Pourtant, pour tirer le meilleur de son site web, il est nécessaire de dépasser l’optimisation de page. Le SEO ne doit pas se contenter de tartiner une couche de technique sur un contenu mal pensé. C’est toute la conception du site qu’il faut orienter pour concevoir une expérience de recherche qui attire et convertit les visiteurs.

Cela étant dit, il est évident que retravailler l’architecture d’un site existant, autrement dit, revoir l’organisation des contenus est très couteux. C’est pourquoi il est fortement conseillé de traiter ces questions au moment de la conception du site.

Quoiqu’il en soit, voici quelques conseils pour améliorer l’architecture de vos contenus.

Une architecture qui répond aux besoins des visiteurs

Les recherches des internautes font apparaître des types d’intentions de recherche et des critères de choix récurrents. Autant que possible, vos découpages doivent reproduire cette structure.

Pour comprendre de quoi nous parlons, prenons l’exemple d’un site immobilier d’annonces.
Si vous demandez à un développeur de concevoir un site immobilier regroupant les biens des agences immobilières de la région, il y a des chances qu’il adopte la structure de données suivante : Par agence, par mois de publication, par état de publication.

Agence Toto > Annonces de juin > Annonces publiées

Cette structure des données a de fortes chances de se traduire dans la manière dont sont présentés les biens. Autrement dit, les personnes qui cherchent devront d’abord choisir une agence avant de pouvoir consulter les annonces publiés, triées par date de publication.

C’est une structure centrée sur le métier… et non sur les critères de recherche des utilisateurs. Lorsqu’on recherche un toit, la hiérarchie des critères serait plutôt :

Achat ou location > Appartement ou Maison > Localité > Nb chambres > Prix > Quartier

Si les critères de recherche des visiteurs n’ont pas été anticipés, ils peuvent difficilement structurer l’organisation des contenus. Vous devez donc très tôt déterminer quels sont les critères de recherches des utilisateurs. Pour cela, quoi de mieux que d’éplucher les recherches faites par les internautes dans Google ? Cette donnée est disponible à travers des outils d’étude de marché web comme YOODA INSIGHT.
Utilisez ces outils pour repérer les critères de recherche les plus fréquents. Et surtout, ne vous dites qu’un professionnel comme vous connaît déjà tout ça sur le bout des doigts… les clients n’utilisent pas le même langage que les pros.

L’inventaire des contenus

A l’ère du web, le contenu d’un site web, et surtout sa capacité à attirer du trafic, constitue un véritable patrimoine pour l’entreprise.
Avant de chercher une structure pour les contenus de votre site, il convient d’en faire l’inventaire.

Sur un site en gestation, cela consiste à lister les questions auxquelles votre site doit répondre. Dans l’ensemble, chacune de ces questions devrait représenter une page sur le futur site.

Sur un site existant, je conseille aussi de commencer par cette liste de questions auxquelles vous devez répondre. Ensuite seulement, vous listez les pages actuellement présentes sur le site, et repérez toutes les questions qui y trouvent une réponse.

D’une part cela vous permettra d’identifier les questions qui ne sont pas traitées. D’autre part, vous vérifierez que chacune des questions trouve une réponse suffisamment complète. Croiser ces deux constats vous permettra de scinder les pages trop longues, d’en proposer de nouvelles et finalement de cartographier la future architecture de votre site.

Regrouper les pages par thème

Il existe des démarches et outils scientifiques pour faire du regroupement de contenu. Dans la majeure partie des cas, un peu de logique est suffisant… Pour peu que vous gardiez en tête certaines règles :

  1. Chaque groupe de pages est centré sur un sujet
  2. Toutes les pages sont dans un groupe thématique
  3. 4 pages minimum par groupe thématique
  4. Éviter la pagination des contenus autant que possible

Hiérarchiser

Au sein d’un thème, vous devez définir quels seront les contenus les plus importants dans le parcours de l’utilisateur, et pour l’acquisition de trafic SEO. Ce sont souvent les mêmes.

Cette hiérarchie se traduira en termes de lien. Les pages les plus importantes seront les pages les plus immédiatement accessibles par la navigation. A partir de ces premières pages du silo, vous lierez les pages suivantes.

De manière générale, commencez par créer une hiérarchie descendante, démarrant des sujets génériques vers les sujets précis.

Cloisonner

Par défaut, la plupart des CMS (dont Wordpress) produisent des sites assez mal cloisonnés. C’est pourtant essentiel pour le renforcement thématique des pages (pour plus d’informations, faites une recherche sur la notion de PageRank thématique).
Vous devrez donc agir sur la structure des URLs et surtout sur les liens de navigation pour isoler les thèmes les uns des autres.

Retenez que l’on ne fait des liens que vers la page du niveau supérieur de l’arborescence ; et on ne permet des liens qu’à l’intérieur du silo.

Source : http://www.htitipi.com/blog/linking-interne.html

 

Ainsi, on supprime ou on obfusque le lien de retour vers l’accueil sur toutes les pages au-delà du 2ème niveau de l’arborescence. De même, on ne fait pas de lien entre les pages d’entête de silo. La navigation se fait par un retour sur l’accueil.

Notez que le siloing n’est pas l’ami des méga-menus, ni des footers remplis de liens et encore moins celui des nuages de tags (une spécialité de Wordpress).